La réalité du secteur du domicile face au coronavirus

team-spirit-2447163_640

Les professionnels d’aide et de soins ont un seul mot d’ordre en tête : éviter la propagation de ce virus au sein du domicile des bénéficiaires et patients, tout en continuant à assurer les soins et l’aide nécessaires aux besoins de ceux-ci.

Pour ce faire, au début de la pandémie, ce fut le règne de la débrouille comme dans beaucoup de secteurs, pour assurer les moyens de protection indispensables aux professionnels et aux personnes :

– achat propre de masques, gants, gel, souvent à des prix bien trop coûteux

– appel à des volontaires pour la confection de masques en tissu quand pas possibilité d’obtenir des masques chirurgicaux.

Si nos instances provinciales ont mis tout en œuvre pour fournir du matériel, le règne de la débrouille et de la collaboration continue encore actuellement surtout pour certains types de matériel absolument indispensables lors de contacts avec des bénéficiaires suspects ou avérés :

– manque de surblouses, donc appel à des couturières pour en confectionner au départ de draps et blouses d’opéré que Vivalia a offert au secteur

– gants en future pénurie…Vivalia vient en aide au domicile en nous fournissant une quantité de dépannage.

Nous devons passer plus de temps auprès de nos bénéficiaires pour les rassurer, leur expliquer la situation, leur montrer les bons gestes sanitaires et  respecter nous-mêmes les mesures d’hygiène.

Par le SISD (Service Intégré de soins à domicile) où les prestataires du domicile se côtoient avec le secteur hospitalier, nous avons créé une cellule de crise Covid qui nous permet d’échanger ensemble sur divers domaines :

–  les bons plans fournisseurs,

–  les bonnes pratiques sanitaires, 

–  la collaboration entre le domicile et l’hôpital, essentielle pour gérer cette crise :

  • par un monitoring régulier des capacités hospitalières et du domicile pour absorber au mieux les patients sortant de l’hôpital.
  • par la mise à disposition de 28 masques lors de la sortie d’un patient covid afin d’assurer la protection maximale des professionnels du domicile et du patient. 

Ce que nous voulons :

– Une distribution régulière et organisée du matériel de protection

– Une prise en compte des difficultés des services par les pouvoirs subsidiants

– Une augmentation d’honoraire au niveau des soins pour faire face aux surcoûts du matériel.

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest